Témoignages de professionnels


Témoignanes Neurofeedback - Professionnels de la santé

 

 

"D'après mon expérience avec le neurofeedback et le trouble du déficit de l'attention, beaucoup d'enfants parviennent à améliorer leur capacité de lecture et à diminuer leur besoin médicamenteux*. Le neurofeedback aide aussi à réduire leur impulsivité et leur agressivité. C'est un outil performant en partie parce que le patient participe au traitement en prenant plus le contrôle de ses propres processus physiologiques."

Daniel Amen, Neuroscientifique clinique, Psychologue pour enfant et adolescent

 

 

"Pour les maladies chroniques telles que l'épilepsie, la dépression, l'hyperactivité, les troubles de l'alimentation, les blessures au cerveau et autres maux, c'est-à-dire le type de maladies contre lesquelles la médecine conventionnelle n'excelle guère, le neurofeedback est sous maints aspects plus utile que les médicaments, avec beaucoup moins d'effets secondaires."

Jamie Deckoff-Jones, Médecin

 

 

"Le neurofeedback est un de ces outils très accessibles, et c'est un bon outil. Comme tous les outils, il ne marche pas pour tout le monde mais il est bénéfique à la plupart des gens. Il accélère la disparition des symptômes et le développement d'une saine autorégulation, c'est-à-dire qu'il aide le corps du patient à s'auto-ajuster."

Thomas Brod, Psiquiatra.

 

 

A la suite d'une étude d'une année portant sur 100 enfants atteints de troubles du déficit de l'attention (TDA) :

"Tous ceux qui ont suivi des séances de neurofeedback ont pu réduire leur posologie au moins de moitié* tout en conservant les bénéfices de leur traitement. Et environ 40% ont pu cesser de prendre leurs médicaments*."

Vincent J. Monastra, Docteur, Directeur de clinique

 

 

"En 38 ans de pratique, je n'ai jamais vu aucun traitement qui parvienne à produire les résultats obtenus par le neurofeedback… J'ai vu des résultats atteints en quelques jours ou quelques semaines qui prenaient auparavant des mois ou des années en utilisant les meilleures techniques disponibles."

Jack Woodward, Psychiatre

 

 

"Le neurofeedback améliore l'épilepsie, la dépression, le manque de confiance en soi ou les blessures à la tête congénitales et la 'folie' qui les accompagne souvent… Les patients rapportent qu'ils dorment mieux et se sentent mieux, ils n'ont plus de crises, ils se contrôlent mieux et ils sont plus performants. C'est efficace pour les blessures à la tête. C'est efficace pour les maladies neurologiques chroniques sans blessure mais avec disfonctionnement cérébral. Nous avons eu de bons résultats avec la sclérose multiple, l'encéphalopathie toxique (un empoisonnement chimique dégradant le fonctionnement neurologique par exemple), avec les douleurs chroniques, les migraines et la fibromyalgie."

Jonathan Walker, Neurologue.

 

 

"Dans l'ensemble, les résultats [de la recherche pour le traitement d'enfants atteints du trouble du déficit de l'attention et hyperactivité - TDA/H] préconisent l'utilisation de traitements multimodaux comprenant des médicaments, une assistance psychologique des parents/de l'école, et le neurofeedback pour le contrôle à long terme du TDA/H. Le neurofeedback en particulier fournit un effet durable même en l'absence de traitement médicamenteux stimulant… Les parents intéressés par un traitement qui ne soit ni médicamenteux ni psychologique peuvent poursuivre l'utilisation de thérapies complémentaires et alternatives. La thérapie la plus prometteuse selon les essais cliniques récents se révèle être celle du neurofeedback."
Katie Campbell Daley, Docteur à l'hôpital pour enfants de Boston et à l'Ecole Médicale de Harvard

"Le neurofeedback répond aux critères de l'Académie Américaine de Psychiatrie des Enfants et des Adolescents comme recommandation clinique pour le traitement du trouble du déficit de l'attention et hyperactivité (TDA/H), de l'épilepsie, de l'anxiété (Trouble Obsessionnel Compulsif - TOC, Syndrome de Stress Post-Traumatique, phobies), de la dépression, des difficultés de lecture, et de la dépendance à l'alcool ou aux drogues. Cela suggère que le neurofeedback devrait toujours être envisagé par les cliniciens comme méthode d'intervention pour ces troubles."

Les rédacteurs de la revue Child and Adolescent Psychiatric Clinics of North America.

 

1. Agri. 2007 Jul;19(3):47-53.

 

Neurofeedback in fibromyalgia syndrome.

Kayiran S, Dursun E, Ermutlu N, Dursun N, Karamürsel S.

Kocaeli University, Faculty of Medicine, Department of Physical Medicine and

Rehabilitation, Kocaeli, Turkey.

 

EEG Biofeedback (Neurofeedback-NFB) is a learning strategy that enables people to

alter their brainwaves. In the present case study, we applied a NFB protocol on

three patients with Fibromyalgia Syndrome (FMS). The existing symptoms and

clinical conditions of the patients attributed to FMS, Visual Analog Scale for

pain and fatigue, Hamilton Depression and Anxiety Inventory Scales, Beck

Depression and Anxiety Inventory Scales, and SF-36 were recorded before and after

NFB training. Most of the symptoms were decreased after ten sessions. There was

also improvement in all of the scales after the treatment. The results of the

present study may suggest NFB training as a novel treatment method in FMS.

 

PMID: 18095199 [PubMed – indexed for MEDLINE]

 

Pour en savoir plus lire section témoignages de www.adnf.org